Source: https://doronschneider.de/prophetie-in-der-bibel-ueber-das-massaker/

Je voudrais partager avec vous une révélation choquante, que Dieu, je veux croire, m'a fait connaître au sujet de l'attaque brutale du Hamas contre le sud d'Israël.

Un grand nombre de personnes en Israël et dans le monde se demandent comment une pareille attaque surprise contre Israël a pu se produire.

Après tout, Israël dispose des meilleurs services secrets et a construit le long de Gaza, l’une des zones frontalières les plus sécurisées pour un coût de plus d’un milliard d’euros. Malgré les rapports récurrents faisant état d'activités suspectes du Hamas près de la barrière, les ennemis d'Israël ont réussi, apparemment sans difficulté, à entrer dans le pays et à y perpétrer un massacre abominable, durant de longues heures, sans rencontrer de résistance significative de la part des forces de sécurité israéliennes.

Et moi, j'exciterai leur jalousie par ce qui n'est point un peuple,
Je les irriterai par une nation insensée.
(Deutéronome 32 :21)

Une fois la guerre terminée – bientôt, pouvons-nous espérer– de nombreux responsables du gouvernement et des services de sécurité pourraient se voir contraint de quitter leur emploi ou encore de finir leurs jours en prison. Cependant, il y a toujours une raison et une explication spirituelle plus profonde à de tels événements, surtout lorsqu’il s’agit d’Israël. En sus, de la question de savoir comment une telle attaque a été possible, une question encore plus importante se pose pour moi : pourquoi Dieu a-t-il permis que cela arrive ? Essayons d'aller plus avant.

Lisez attentivement, c’est étonnant !

Contexte biblique

Avant que les enfants d’Israël n’entrent en Terre promise, Dieu les a avertis qu’ils pourraient être tentés d’oublier Dieu s’ils tiraient orgueil de leur prospérité (Dt 8, 11-20). En conséquence, ils serviraient de nouveaux dieux et, en guise de punition, ils seraient attaqués par un peuple qui n’en serait pas vraiment un.

Comme nous le verrons, les Palestiniens correspondent à la description d’un tel « peuple qui n’est point un peuple ». De plus, les tunnels cachés du Hamas, les attaques à la roquette, la terreur des familles dans les chambres fortes chez eux, et même les enlèvements de citoyens – de bébés aux personnes âgées – tous les faits constitutifs du 7 octobre sont prédits dans le moindre détail au chapitre 32 du Deutéronome.

Pour comprendre réellement, la connexion intime entre les événements du 7 octobre et la prophétie biblique, il faut encore éprouver ce lien viscéral avec Israël et aussi avoir une connaissance de la société israélienne dans sa globalité.

Je vis dans ce merveilleux pays depuis l’âge de 11 ans, j’ai servi dans l’armée israélienne durant de nombreuses années. Avec ma femme et nos enfants, j'ai élu domicile à Tel Aviv. En tant qu'ancien soldat, résident de Tel Aviv et homme d'affaires, j'ai l'occasion de rencontrer des Israéliens de tous horizons, de découvrir leurs philosophies et leur manière de vivre.

La fierté d'Israël

Israël est connu dans le monde entier pour être une startup nation. Avec 11 lauréats de prix Nobel au cours des seules 75 dernières années, le jeune Israël a apporté une impressionnante contribution à l’humanité. D’innombrables inventions utilisées dans le monde entier proviennent des esprits créatifs du peuple juif d’Israël. En outre, Israël est devenu un pays d’investissement extrêmement attractif et possède l’armée la plus puissante du Moyen-Orient. Avec le développement du Dôme de Fer, Israël a acquis la capacité d'intercepter 95 % de toutes les attaques de roquettes ennemies. Grâce à cette avancée technologique révolutionnaire, Israël a développé un fort sentiment de confiance dans sa sécurité intérieure, conduisant à un sentiment de fierté nationale. La société israélienne s’appuie désormais davantage sur ce système de protection créé par l’homme que sur la protection du Dieu de ses ancêtres.

Au cours des dernières décennies, l’économie israélienne a prospéré et le pays a connu une relative décrue du terrorisme. Les Israéliens ont pu profiter pleinement de leur vie et de leur réussite.

Yechouroun [Israël], est devenu gras, et il a regimbé ; Tu es devenu gras, épais et replet ! -Et il a abandonné Dieu, son créateur, Il a méprisé le rocher de son salut. (Dt 32, 15)

Je crois assurément qu'au cours des dernières décennies, au sein de la société israélienne nous sommes devenus si riches, que nous, Israéliens, sommes devenus « gras, épais et replet ! » et avons abandonné la foi en notre Rocher.

Dans les versets suivants, Dieu révèle les conséquences qui s’ensuivraient si son peuple servait d’autres dieux que lui et allait par un autre chemin.

Le Festival Nova

Ils ont excité sa jalousie par des dieux étrangers, Ils l'ont irrité par des abominations; Ils ont sacrifié à des idoles qui ne sont pas Dieu, A des dieux qu'ils ne connaissaient point, Nouveaux, venus depuis peu, Et que vos pères n'avaient pas craints.Tu as abandonné le rocher qui t'a fait naître, Et tu as oublié le Dieu qui t'a engendré. (Dt 32, 16-18)

Le festival Nova en Israël a coïncidé avec une première attaque initialement prévue pour la fête de Pâque de l'année prochaine. Quelle pouvait être la raison de cette attaque prématurée ?

Est-ce la danse des Israéliens autour de « Nouveaux dieux » – en l’occurrence, autour d’une idole de Bouddha lors du festival – qui aurait, si fortement, déclenché la jalousie et la colère de Dieu ?

3 000 personnes ont déliré et dansé – comme leurs ancêtres le faisaient autour du veau d'or (Ex. 32) – mais cette fois avec de la musique électronique en transe psychédélique ou style « psytrance » autour d'une statue de Bouddha.

Idole de Bouddha au Festival Nova 2023 près de la bande de Gaza

Lorsque, les tous premiers jours, j'ai suivi aux actualités le massacre du Nova Festival, l'imposante idole de Bouddha, fièrement dressée au milieu de la foule dansante, a immédiatement attiré mon attention. Cette image ne m'a pas laissé de repos.

Le jour suivant, durant mon temps de prière, le Seigneur m'a dévoilé par sa Parole la révélation des « Dieux nouveaux » adorés par le peuple de Dieu.

La présence de l'idole de Bouddha au festival Nova accomplissait littéralement le verset 32 du Deutéronome, qui somme Israël de ne pas adorer de nouveaux dieux (« novi »). Bien que Bouddha soit une figure religieuse ancienne, pour le peuple juif, il s'agit d'une de ces idoles apparues récemment et que leurs pères n'adoraient pas, c'est-à-dire une idole nouvelle et moderne.

Un vaste terrain vague sans végétation, couvert de couvertures colorées et de tentes d’inspiration hindoue, offrait un espace pour danser. Deux cabines de DJ étaient chacune équipées de barricades. Sur des estrades en bois se trouvaient des rangées de haut-parleurs formant des pyramides.

Le Nova Festival à la veille du massacre

Le Nova Festival à la veille du massacre

La transe psychédélique (psytrance) est une musique de danse rapide au tempo minimal de 130 à 150 battements par minute. C'est une version accélérée de ce qu'on appelait autrefois acid-house. Les participants se sont délectés de l'événement, vêtus de tenues colorées et impudiques, avec des anneaux septum* et de puissantes drogues psychédéliques.

*Le perçage du septum est un type de perçage nasal utilisé depuis des siècles au titre de symbole de lien spirituel et d'expression de soi.

Les Palestiniens ne sont pas un peuple

Les évolutions de la société israélienne contemporaine – en particulier le culte des faux dieux – auraient-elles pu irriter Dieu au point de cacher sa face à Israël ? Un tel scénario est conforme à la trame des récits de l'Écriture (particulièrement dans les épisodes du Livre des Juges) ; chaque fois que le peuple de Dieu servait d'autres dieux, Dieu permettait aux ennemis d'Israël, tels les amalécites, les philistins ou les madianites, de les attaquer.

Et moi, j'exciterai leur jalousie par ce qui n'est point un peuple, Je les irriterai par une nation insensée. (Dt 32, 21)

Selon le Deutéronome, Dieu provoquera la jalousie d'Israël par l’intermédiaire de ceux qui ne sont « point un peuple ». À qui cela peut-il bien faire référence ? aux Palestiniens, uniquement. Ils peuvent bien se qualifier de peuple palestinien, mais en réalité ils ne constituent pas une nation historique.

Aucun livre d’histoire ne fait mention d’un peuple palestinien – ni d’un roi régnant, ni d’un pays qui lui ait été propre. Avant la fondation de l’État d’Israël, la Terre d’Israël s’appelait « Palestine ». Toutefois, ce nom a été choisi non pas en référence à un peuple palestinien préexistant, mais en raison des efforts de l'empereur romain Hadrien pour dissocier le peuple juif de sa patrie après sa répression de la révolte de Bar Kochba en 135 après J.-C. Pour effacer toute mémoire d'Israël, Hadrien a rebaptisé la Terre d'Israël « Palestine » d'après le nom de leurs ennemis jurés bibliques, les Philistins (Palestine en latin).

Programme de l’orchestre de PalestineNéanmoins, cela n'a pas unifié les différents habitants de cette terre en une seule nation. Les Palestiniens d'aujourd'hui sont des résidents arabes des pays arabes voisins qui se sont installés en Israël au fil du temps pour diverses raisons.

Jusqu’en 1964, le peuple juif d’Israël s’identifiait comme « Palestinien ». Cela ressort par exemple d'un livret de programme de « l'Orchestre palestinien » juif de 1937. Il existait également à cette époque un orchestre arabe, composé exclusivement de musiciens arabes.

Autre exemple de cette identité : le quotidien juif actuel, le « Jerusalem Post », s'appelait autrefois le « Palestine Post ».

Un peuple ne prendra jamais le nom de ses ennemis. En 1964, Yasser Arafat commença à utiliser le terme « peuple palestinien » pour désigner les Arabes, et à partir de ce moment, les Juifs se distancièrent de cette appellation.

Les tunnels du Hamas, une prédiction biblique ?

Car le feu s'est allumé en ma colère, et a brûlé jusqu'au fond des plus bas lieux, et a dévoré la terre et son fruit, et a embrasé les fondements des montagnes. J'emploierai sur eux toute sorte de maux, et je décocherai sur eux toutes mes flèches. (Dt 32, 22-23)

La colère de Dieu s'est allumée même dans le « fond des plus bas lieux » ou dans les abîmes insondables des tunnels des terroristes du Hamas dans la bande de Gaza. Cette colère a également conduit au tir d’innombrables « flèches » (roquettes) qui ont « dévoré la terre » et ses produits, détruisant une grande partie de l’agriculture dans le sud d’Israël. Il a également « embrasé les fondements des montagnes » quand les fondations et les villes israéliennes ont été touchées par les roquettes et que les maisons ont pris feu. Tout s'est passé comme écrit dans la Parole de Dieu.

La prophétie de l’enlèvement d’enfants

Enfants Kidnappés depuis Israël jusqu’à Gaza<
Enfants Kidnappés depuis Israël jusqu’à Gaza

Au-dehors, l’épée les privera de leurs enfants, et dans les maisons ce sera l’effroi. Garçons et filles périront ensemble, l’enfant à la mamelle avec le vieillard. (Dt 32, 25)

Les terroristes du Hamas ont brutalement violé des mères et des jeunes filles. Des familles entières se sont cachées dans leurs chambres fortes et y sont restées pendant des heures, terrorisées, dans l’espoir d’être secourues. Beaucoup ont finalement connu une mort effroyable aux mains des terroristes, qui leur ont tiré dessus ou leur ont lancé des grenades à travers les tuyaux de ventilation et les fenêtres.

239 Israéliens – des bébés, des enfants, des femmes et même des survivants de l’Holocauste âgés de pas moins de 84 ans – ont été brutalement kidnappés, emmenés à Gaza, et « l’épée les privera de leurs enfants», comme il est écrit dans le Deutéronome.

La lumière contre les ténèbres

J'ai dit : Je les briserais en morceaux, je ferais disparaître leur souvenir chez les hommes, si je n'avais peur d'être offensé par l'ennemi. Que leurs adversaires n'aillent pas s'y tromper, en disant : “C'est nous qui avons eu la haute main sur tout cela, ce n'est pas le SEIGNEUR qui l'a fait ! ” Cette nation ne sait pas se conduire, c’est une nation sans intelligence. Avec un peu de sagesse, ils comprendraient, ils verraient où cela les conduit. (Dt 32, 26-29)

En fin de compte, il s’agit d’une bataille épique entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres. Le diable s’efforce de toutes ses forces de détruire Israël dans l’espoir d’empêcher le retour de Jésus. Car il sait que Jésus ne reviendra pas tant que tous les Juifs ne seront pas rentrés dans leur pays. Selon Zacharie 12, 10, Jésus ne se révélera à son peuple qu’à ce moment-là, tout comme Joseph qui ne s’est révélé à ses frères qu’après qu’ils se soient tous tenus devant lui (Genèse 45, 1-15).

Pour cette raison, bien que Dieu soit en colère contre son peuple élu, il ne permettra pas qu'une telle chose se produise, afin que ses ennemis trompés par le diable ne prétendent pas : « C’est nous qui avons eu la haute main » — donnant l'impression que le diable a gagné.

Une poignée de terroristes contre tout un peuple

Comment un seul en poursuivrait-il mille, Et deux en mettraient-ils dix mille en fuite, Si leur Rocher ne les avait vendus, Si l'Eternel ne les avait livrés ? (Dt 32, 20)

Une poignée de terroristes ont pourchassé 3 000 Israéliens lors du festival, tandis que le reste des terroristes a traqué environ dix mille habitants des villages autour de la bande de Gaza.

Les participants au Nova Festival fuyant pour sauver leur vie
Les participants au Nova Festival fuyant pour sauver leur vie

 

Compte tenu de la puissance militaire d'Israël, de sa technologie de pointe et de son intelligence supérieure, cela n'aurait jamais été possible si Dieu ne l'avait pas permis et ne les avait effectivement livrés entre les mains de leurs ennemis, comme le prédit le texte biblique.

Le cycle du péché au salut

Les enfants d'Israël firent ce qui déplaît à l'Eternel, ils oublièrent l'Eternel, et ils servirent les Baals et les idoles. La colère de l'Eternel s'enflamma contre Israël, et il les vendit entre les mains de Cuschan-Rischeathaïm, roi de Mésopotamie. Et les enfants d'Israël furent asservis huit ans à Cuschan-Rischeathaïm. Les enfants d'Israël crièrent à l'Eternel, et l'Eternel leur suscita un libérateur qui les délivra, Othniel, fils de Kenaz, frère cadet de Caleb. (Juges 3, 7-9)

Le Livre des Juges de l’Ancien Testament regorge d’étonnantes histoires de guerre menées par et contre le peuple élu de Dieu, les Israélites. Lorsqu’ils entrèrent en la terre promise que Dieu leur avait donné et commencèrent à l’occuper, ils durent livrer de dures batailles contre leurs ennemis.

Même si les Israélites étaient le peuple élu de Dieu, ils vivaient constamment dans un cycle dangereux de péché. Ils se sont détournés de Dieu, se sont mis à adorer des idoles, ils ont été opprimés et attaqués par leurs ennemis, puis ont crié vers Dieu, moyennant quoi Il les a sauvés.

Une fin heureuse pour Israël

Nations, louez le peuple du Seigneur, car il venge le sang de ses serviteurs ; il tire vengeance de ses ennemis, et il fait l’expiation pour sa terre, pour son peuple. (Dt 32, 43)

L'Israël contemporain est toujours le peuple élu de Dieu, comme aux temps bibliques. Bien qu’ils aient encore tendance à se détourner de Dieu, le Dieu d’Israël reste le même qu’autrefois : il finit toujours par donner son salut miséricordieux.

Ainsi, la prophétie biblique annonçant l’invasion d’Israël par le Hamas se termine par l’espoir de la rédemption. Dieu vengera le sang de son peuple et apportera la réconciliation au peuple et à la terre d'Israël.

Pour cette raison, le Seigneur exhorte les nations à « louer son peuple » (RSV) ou à « se réjouir… avec son peuple » (NKJ). Comme l’annonce le prophète Zacharie, « celui qui touche [Israël] touche la prunelle de l’œil [de Dieu] » (Za 2, 8). Dieu a choisi Israël comme instrument de son plan de salut ; c’est pourquoi Il avertit tous ceux qui veulent « toucher Israël » – c’est-à-dire s’opposer à son plan de salut – qu’ils courent au désastre.

De nombreux peuples et empires, tels les amalécites, les philistins, les romains ou les nazis, ont tenté de toucher la prunelle des yeux de Dieu et d'entraver son plan de salut ; mais ils n’y réussirent pas et rencontrèrent leur propre fin. Israël, quant à lui, est revenu vers Dieu et a trouvé le salut.

Quiconque se souvient encore aujourd’hui à quel point le peuple israélien était divisé avant le 7 octobre 2023 – et à quel point nous étions au bord de la guerre civile – est étonné aujourd’hui par l’unité sans précédent qui a prévalu dans la société israélienne depuis l’attaque brutale du 7 octobre.

Les soldats israéliens en prière avant d’entrer dans Gaza.
Les soldats israéliens en prière avant d’entrer dans Gaza.

 

Il est étonnant et en même temps encourageant de constater combien d’Israéliens laïcs se sont tournés vers Dieu depuis l’attaque du 7 octobre. Même de nombreux soldats non religieux prient quotidiennement avant de se lancer dans la bataille contre le Hamas.

Tout comme Dieu l’a promis, d’une part il ne laissera pas les actes abominables des ennemis d’Israël impunis, et d’autre part il apportera la réconciliation à son pays et à son peuple Israël. Aujourd’hui déjà, un début de cette réconciliation est visible dans la société israélienne, ce qui nous donne l’espoir du retour imminent de notre Seigneur Jésus.

Am Yisrael chai ! (Vive le peuple d’Israël!)

Traduction: Adrienne Cazenobe

Doron Schneider is a German-Israeli journalist and speaker. He sees himself as an interpreter of two cultures who inspires people by giving them a new view of Israel.