Login

Une vision catholique de la fin des temps

"La venue du Messie glorieux est suspendue à tout moment de l'histoire (cf. Rm 11,31) à sa reconnaissance par "tout Israël" (Rm 11,26; Mt 23,39) dont "une partie s'est endurcie" (Rm 11,25) dans "l'incrédulité" (Rm 11,20) envers Jésus... L'entrée de "la plénitude des juifs" (Rm 11,12) dans le salut messianique, à la suite de "la plénitude des païens" (Rm 11,25 cf. Lc 21,24), donnera au Peuple de Dieu de "réaliser la plénitude du Christ" (Ep 4,13) dans laquelle "Dieu sera tout en tous" (1Co 15,28)". (CEC 674)

Introduction

Alors que je rédige ces lignes, suivant le sommet de paix d'Annapolis (Novembre 2007), un effort constant est entrepris pour atteindre un accord de paix au Proche Orient. En tant que croyants, nous devons naturellement prier pour la paix au Proche Orient et dans le monde. Les Écritures nous exhortent bien à "prier pour la paix de Jérusalem" (Ps 122,6). Cependant il est tout aussi important de prier avec une perspective eschatologique correcte. Une perspective quoi? Hé bien, l'eschatologie est l'étude des "fins dernières", ou des évènements finaux de l'histoire du monde. Avoir une perspective eschatologique correcte signifie par conséquent comprendre la carte géographique que Dieu nous a donné dans la révélation divine – dans l'Écriture Sainte et dans la Sainte Tradition - afin que nous puissions avoir une idée de ce vers quoi nous nous acheminons à la fin de l'histoire humaine.

La fin de l'histoire humaine? Suis-je sur le point de m'embarquer dans un discours apocalyptique du style "la fin est proche"? Pas nécessairement. Mais c'est un fait indéniable que beaucoup de catholiques ne donnent pas une place suffisante à l'eschatologie. Alors que certains évangéliques et fondamentalistes exagèrent dans ce domaine en spéculant sur le scénario correct et la date de la fin du monde, les catholiques, au contraire, ont tendance à totalement éviter le sujet. Quand avez-vous entendu la dernière fois une bonne discussion sur la bataille finale entre l'antéchrist et l'Église autour d'un café après la messe du dimanche?

Liturgie, Écriture et Aveuglement eschatologique

Cet inconfort catholique avec la fin des temps est un peu étrange, car le Retour attendu du Christ nous est rappelé à chaque messe. Chaque fois que nous récitons le Crédo de Nicée nous rappelons qu' "Il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts, et son règne n'aura pas de fin." Et la proclamation qui suit la consécration des espèces eucharistiques a aussi un caractère eschatologique très fort:

Second Coming

"Nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus, nous célébrons ta Résurrection, nous attendons ta venue dans la gloire."

"Gloire à Toi qui étais mort. Gloire à Toi qui es vivant, notre sauveur et notre Dieu. Viens Seigneur Jésus!"

"Quand nous mangeons ce pain et buvons à cette coupe, nous célébrons le mystère de la foi, Nous rappelons ta mort, Seigneur ressuscité et nous attendons ta venue dans la gloire."

Considérons aussi le langage expressif du texte lu à la messe lors de la dernière semaine de l'année liturgique:

"Et il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur la terre, les nations seront dans l'angoisse, inquiètes du fracas de la mer et des flots; des hommes défailliront de frayeur, dans l'attente de ce qui menace le monde habité, car les puissances des cieux seront ébranlées. Et alors on verra le Fils de l'homme venant dans une nuée avec puissance et grande gloire." (Lc 21,25-27)

Et la version de l'évangile de Matthieu:

"Et alors apparaîtra dans le ciel le signe du Fils de l'homme; et alors toutes les races de la terre se frapperont la poitrine; et l'on verra le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et grande gloire. Et il enverra ses anges avec une trompette sonore, pour rassembler ses élus des quatre vents, des extrémités des cieux à leurs extrémités." (Mt 24,30-31)

Cet évènement promet d'être un spectacle plutôt grandiose. Alors, pourquoi tant de catholiques se désintéressent-ils de l'eschatologie alors que la liturgie et l'Écriture insistent tellement sur la fin des temps? Je me souviens avoir entendu il y a quelques années un prêtre, au demeurant excellent, qui prêcha qu'il y aura "probablement encore mille ans" avant que le Christ revienne. Bien que ceci soit bien sûr théoriquement possible, il y a cependant de bonnes raisons de croire qu'il ait sérieusement tort. Il est tout à fait vrai que le Messie nous a prévenu de ne pas chercher à deviner exactement quand son retour se produira lorsqu'il dit "quant à la date de ce jour, et à l'heure, personne ne les connaît, ni les anges des cieux, ni le Fils, personne que le Père, seul." (Mt 24,36). Mais immédiatement avant cela, Jésus utilise l'analogie du figuier pour nous exhorter à être attentifs aux signes des temps et à son retour: "Du figuier apprenez cette parabole. Dès que sa ramure devient flexible et que ses feuilles poussent, vous comprenez que l'été est proche. Ainsi vous, lorsque vous verrez tout cela, comprenez qu'Il est proche, aux portes" (Mt 24,32-33). Avec ces paroles, Jésus nous demande explicitement d'être attentifs à ce qui se passe autour de nous. Même si personne ne connaît le jour ni l'heure, le Seigneur nous dit que nous devons être capable de reconnaître la saison dans laquelle nous sommes. Et lorsque nous dit: "vous aussi, tenez-vous prêts, car c'est à l'heure que vous ne pensez pas que le Fils de l'homme va venir." (Mt 24, 44) - cela implique qu'Il pourrait venir plus tôt que ce que nous pensons!

Tout la Création Gémit

Du moment que nous sommes en bons rapports avec Dieu (en état de grâce), la perspective du retour de Jésus ne devrait pas nous troubler mais plutôt nous remplir d'excitation et de joie. Il est vrai que, comme le Catéchisme de l'Église Catholique nous dit, "Christ demeure sur la terre dans son Église" et son règne "est déjà mystérieusement présent dans l'Eglise", "germe et commencement de ce Royaume sur la terre" (CEC 669). Cependant à cause de la fragilité humaine et du péché, ce royaume est parfois difficile à voir. Et ainsi, comme l'apôtre Paul nous dit, nous "gémissons nous aussi intérieurement dans l'attente de la rédemption de notre corps." (Rm 8,23). Considérons à présent comment le Catéchisme décrit magnifiquement notre état présent alors que nous attendons notre rédemption finale:

The Earth

Déjà présent dans son Eglise, le Règne du Christ n'est cependant pas encore achevé "avec puissance et grande gloire" (Lc 21,27 cf. Mt 25,31) par l'avènement du Roi sur la terre. Ce Règne est encore attaqué par les puissances mauvaises (cf. 2Th 2,7) même si elles ont été déjà vaincues à la base par la Pâque du Christ. Jusqu'à ce que tout lui ai été soumis (cf. 1Co 15,28), "jusqu'à l'heure où seront réalisés les nouveaux cieux et la nouvelle terre où la justice habite, l'Eglise en pèlerinage porte dans ses sacrements et ses institutions, qui relèvent de ce temps, la figure du siècle qui passe; elle vit elle-même parmi les créatures qui gémissent présentement encore dans les douleurs de l'enfantement et attendent la manifestation des fils de Dieu" (LG 48). Pour cette raison les chrétiens prient, surtout dans l'Eucharistie (cf. 1Co 11,26), pour hâter le retour du Christ (cf. 2P 3,11-12) en lui disant: "Viens, Seigneur" (1Co 16,22 Ap 22,17 Ap 22,20). (CCC 671)

Le Catéchisme continue en décrivant notre époque comme "le temps de l'Esprit et du témoignage (cf. Ac 1,8), mais c'est aussi un temps encore marqué par la "détresse" (1Co 7,26) et l'épreuve du mal (cf. Ep 5,16) qui n'épargne pas l'Eglise (cf. 1P 4,17) et inaugure les combats des derniers jours (cf. 1Jn 2,18 1Jn 4,3 1Tm 4,1). C'est un temps d'attente et de veille (cf. Mt 25,1 Mt 25,13 Mc 13,33-37)." (CCC 672)

Les Signes des Temps

Quels sont donc les signes annonciateurs que nous devons reconnaître comme indiquant les "douleurs de l'accouchement" qui précèderont le retour du Messie et le jugement final? Voyons ce que les Écritures et l'Église nous dit. Gardons à l'esprit que les points suivants n'ont pas la prétention d'établir un scénario des évènements de la fin des temps dans un ordre chronologique, mais simplement de montrer certains des signes qui se produiront vraisemblablement à l'approche de la fin de l'histoire de l'humanité.

(1) Il y aura de nombreuses guerres et des rumeurs de guerres et une augmentation de catastrophes naturelles:

Terrorists

Vous aurez aussi à entendre parler de guerres et de rumeurs de guerres ; voyez, ne vous alarmez pas : car il faut que cela arrive, mais ce n'est pas encore la fin. On se dressera, en effet, nation contre nation et royaume contre royaume. Il y aura par endroits des famines et des tremblements de terre. Et tout cela ne fera que commencer les douleurs de l'enfantement. (Mt 24,6-8)

On se dressera nation contre nation et royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre et, par endroits, des pestes et des famines ; il y aura aussi des phénomènes terribles et, venant du ciel, de grands signes. (Lc 21,10-11)

(2) Il y aura une intolérance, haine et persécution croissantes des chrétiens restés fidèles à l'Évangile:

Burned church

Mais, avant tout cela, on portera les mains sur vous, on vous persécutera, on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous traduira devant des rois et des gouverneurs à cause de mon Nom... Vous serez livrés même par vos père et mère, vos frères, vos proches et vos amis; on fera mourir plusieurs d'entre vous, et vous serez haïs de tous à cause de mon nom. (Lc 21,12; 16-17)

Alors on vous livrera aux tourments et on vous tuera ; vous serez haïs de toutes les nations à cause de mon nom. (Mt 24,9)

(3) Une grande apostasie se produira, beaucoup abandonneront la foi:

Empty church

Par suite de l'iniquité croissante, l'amour se refroidira chez le grand nombre. (Mt 24,12)

Mais le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ?  (Lc 18,8)
L'esprit dit expressément que, dans les derniers temps, certains renieront la foi pour s'attacher à des esprits trompeurs et à des doctrines diaboliques, séduits par des menteurs hypocrites marqués au fer rouge dans leur conscience. (1 Tim 4,1-2)

Car un temps viendra où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine, mais au contraire, au gré de leurs passions et l'oreille les démangeant, ils se donneront des maîtres en quantité et détourneront l'oreille de la vérité pour se tourner vers les fables. (2 Tim 4,3-4)

Gay marriage (4) Cette apostasie sera accompagnée d'une grande décadence morale:

Sache bien, par ailleurs, que dans les derniers jours surviendront des moments difficiles. Les hommes en effet seront égoïstes, cupides, vantards, orgueilleux, diffamateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, sacrilèges, sans cœur, sans pitié, médisants, intempérants, intraitables, ennemis du bien, délateurs, effrontés, aveuglés par l'orgueil, plus amis de la volupté que de Dieu, ayant les apparences de la piété mais reniant ce qui en est la force. (2 Tim 3,1-5)

Neale Donald Walsch (Conversations with God) (5) Beaucoup de faux prophètes et de faux messies se lèveront et affirmeront parler au nom de Dieu:

Des faux prophètes surgiront nombreux et abuseront bien des gens. (Mt 24,11)
Alors si quelqu'un vous dit : «Voici : le Messie est ici ! » ou bien : «Il est là ! », n'en croyez rien. Il surgira, en effet, des faux Messies et des faux prophètes, qui produiront de grands signes et des prodiges, au point d'abuser, s'il était possible, même les élus. Il surgira, en effet, des faux Messies et des faux prophètes, qui produiront de grands signes et des prodiges, au point d'abuser, s'il était possible, même les élus. Si donc on vous dit : «Le voici au désert», n'y allez pas ; « Le voici dans les retraites», n'en croyez rien. Comme l'éclair, en effet, part du levant et brille jusqu'au couchant, ainsi en sera-t-il de l'avènement du Fils de l'homme. (Mt 24,23-27).

Asian church

(6) Malgré ces difficultés, le message de l'Évangile atteindra les extrémités de la terre:

Cette Bonne Nouvelle du Royaume sera proclamée dans le monde entier, en témoignage à la face de toutes les nations. Et alors viendra la fin. (Mt 24,14)

(7) Le peuple d'Israël - le peuple juif - retournera sur la terre d'Israël après un long exil parmi les nations:

Israelis

Alors je vous prendrai parmi les nations, je vous rassemblerai de tous les pays étrangers et je vous ramènerai vers votre sol. Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés; de toutes vos souillures et de toutes vos ordures je vous purifierai. Et je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau, j'ôterai de votre chair le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous et je ferai que vous marchiez selon mes lois et que vous observiez et pratiquiez mes coutumes. Vous habiterez le pays que j'ai donné à vos pères. Vous serez mon peuple et moi je serai votre Dieu. (Ez 36,24-28, voir aussi Ez 37)

Et Jérusalem sera foulée aux pieds par des païens jusqu'à ce que soient accomplis les temps des païens. (Lc 21,24)

(8) L'antéchrist entrera dans le monde et se présentera comme un (faux) Messie ou un pseudo-dieu, cruellement opposé au Dieu judéo-chrétien et à Ses disciples:

Antichrist

Maintenant, frères, à propos de la Venue de notre Seigneur Jésus Christ ... Auparavant doit venir l'apostasie et se révéler l'Homme impie, l'Etre perdu, l'Adversaire, celui qui s'élève au-dessus de tout ce qui porte le nom de Dieu ou reçoit un culte, allant jusqu'à s'asseoir en personne dans le sanctuaire de Dieu, se produisant lui-même comme Dieu.... Dès maintenant, oui, le mystère de l'impiété est à l'œuvre. Mais que seulement celui qui le retient soit d'abord écarté. Alors l'Impie se révélera, et le Seigneur le fera disparaître par le souffle de sa bouche, l'anéantira par la manifestation de sa Venue. Sa venue à lui, l'Impie, aura été marquée, par l'influence de Satan, de toute espèce d'œuvres de puissance, de signes et de prodiges mensongers, comme de toutes les tromperies du mal, à l'adresse de ceux qui sont voués à la perdition pour n'avoir pas accueilli l'amour de la vérité qui leur aurait valu d'être sauvés. Voilà pourquoi Dieu leur envoie une influence qui les égare, qui les pousse à croire le mensonge, en sorte que soient condamnés tous ceux qui auront refusé de croire la vérité et pris parti pour le mal. (2 Thess 2,1-12)
Alors [la bête] se mit à proférer des blasphèmes contre Dieu, à blasphémer son nom et sa demeure, ceux qui demeurent au ciel. On lui donna de mener campagne contre les saints et de les vaincre. (Ap 13,6-7)

L'antéchrist établira un gouvernement mondial et un système économique mondial, et il trompera la plupart avec une religion universelle, attirante qui prétendra résoudre les problèmes du monde mais "au prix de l'apostasie de la vérité":

Avant l'avènement du Christ, l'Eglise doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants (cf. Lc 18,8 Mt 24,12). La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre (cf. Lc 21,12 Jn 15,19-20) dévoilera le "Mystère d'iniquité" sous la forme d'une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l'apostasie de la vérité. L'imposture religieuse suprême est celle de l'Anti-Christ, c'est-à-dire celle d'un pseudo-messianisme où l'homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son Messie venu dans la chair (cf. 2Th 2,4-12 1Th 5,2-3 2Jn 7 1Jn 2,18 1Jn 2,22). (CEC 675)
On lui donna pouvoir sur toute race, peuple, langue ou nation. Et ils l'adoreront, tous les habitants de la terre dont le nom ne se trouve pas écrit, dès l'origine du monde, dans le livre de vie de l'Agneau égorgé. (Ap 13,7-8)

Sous le règne de l'antéchrist la persécution des chrétiens atteindra son apogée:

Lors donc que vous verrez l'abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, installée dans le saint lieu... Car il y aura alors une grande tribulation, telle qu'il n'y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu'à ce jour, et qu'il n'y en aura jamais plus. Et si ces jours-là n'avaient été abrégés, nul n'aurait eu la vie sauve ; mais à cause des élus, ils seront abrégés, ces jours-là. (Mt 24,15-22)

(9) Après qu'Israël soit retournée d'exil, toutes les nations se lèveront contre elle et elle expérimentera aussi une grande tribulation:

Anti-Israel

Fils d'homme, tourne-toi vers Gog, au pays de Magog... Après bien des années, tu viendras vers le pays dont les habitants ont échappé à l'épée et ont été rassemblés, parmi une multitude de peuples, sur les montagnes d'Israël qui furent longtemps une ruine. Depuis qu'ils ont été séparés des autres peuples, ils habitent tous en sécurité... Tu monteras contre Israël mon peuple, tu seras comme une nuée qui recouvre la terre. Ce sera à la fin des jours que je t'amènerai contre mon pays, pour que les nations me connaissent, quand je manifesterai ma sainteté à leurs yeux, par ton intermédiaire, Gog. (Ez 38,1-17)

Voici que moi je fais de Jérusalem une coupe de vertige pour tous les peuples alentour. Cela sera lors du siège contre Jérusalem. Il arrivera en ce jour-là que je ferai de Jérusalem une pierre à soulever pour tous les peuples, et tous ceux qui la soulèveront se blesseront grièvement. Et contre elle se rassembleront toutes les nations de la terre. (Za 12,2-3)

(10) Dieu délivrera souverainement Israël et le peuple juif reconnaîtra Jésus comme le Messie avant son retour:

Jesus-Chagall

En ce jour-là, Yahvé protégera l'habitant de Jérusalem; celui d'entre eux qui chancelle sera comme David en ce jour-là, et la maison de David sera comme Dieu, comme l'Ange de Yahvé devant eux. Il arrivera en ce jour-là que je chercherai à détruire toutes les nations qui viendront contre Jérusalem. Mais je répandrai sur la maison de David et sur l'habitant de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils regarderont vers moi. Celui qu'ils ont transpercé, ils se lamenteront sur lui comme on se lamente sur un fils unique; ils le pleureront. (Za 12,8-10)

Une partie d'Israël s'est endurcie jusqu'à ce que soit entrée la totalité des païens, et ainsi tout Israël sera sauvé. (Rm 11,25-26)
La venue du Messie glorieux est suspendue à tout moment de l'histoire (cf. Rm 11,31) à sa reconnaissance par "tout Israël" (Rm 11,26 Mt 23,39) dont "une partie s'est endurcie" (Rm 11,25) dans "l'incrédulité" (Rm 11,20) envers Jésus... L'entrée de "la plénitude des juifs" (Rm 11,12) dans le salut messianique, à la suite de "la plénitude des païens" (Rm 11,25 cf. Lc 21,24), donnera au Peuple de Dieu de "réaliser la plénitude du Christ" (Ep 4,13) dans laquelle "Dieu sera tout en tous" (1Co 15,28). (CCC 674).

(11) Il y aura une apathie religieuse généralisée et le jugement final viendra d'une façon inattendue:

Drunk

Comme les jours de Noé, ainsi sera l'avènement du Fils de l'homme. En ces jours qui précédèrent le déluge, on mangeait et on buvait, on prenait femme et mari, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche, et les gens ne se doutèrent de rien jusqu'à l'arrivée du déluge, qui les emporta tous. Tel sera aussi l'avènement du Fils de l'homme.... Veillez donc, parce que vous ne savez pas quel jour va venir votre Maître. Comprenez-le bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur devait venir, il aurait veillé et n'aurait pas permis qu'on perçât le mur de sa demeure. Ainsi donc, vous aussi, tenez-vous prêts, car c'est à l'heure que vous ne pensez pas que le Fils de l'homme va venir. (Mt 24,37-44).

(12) Jésus reviendra pour le jugement final lorsqu'il semblera que le mal est sur le point de triompher et après que l'Église ait été purifié à travers de grandes souffrances:

Second Coming

L'Eglise n'entrera dans la gloire du Royaume qu'à travers cette ultime Pâque où elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa Résurrection (cf. Ap 19,1-9). Le Royaume ne s'accomplira donc pas par un triomphe historique de l'Eglise (cf. Ap 13,8) selon un progrès ascendant mais par une victoire de Dieu sur le déchaînement ultime du mal (cf. Ap 20,7-10) qui fera descendre du Ciel son Epouse (cf. Ap 21,2-4). Le triomphe de Dieu sur la révolte du mal prendra la forme du Jugement dernier (cf. Ap 20,12) après l'ultime ébranlement cosmique de ce monde qui passe (cf. 2P 3,12-13). (CCC 677)

Alors l'Impie se révélera, et le Seigneur le fera disparaître par le souffle de sa bouche, l'anéantira par la manifestation de sa Venue. (2 Thess 2,8)
Je vis alors la Bête, avec les rois de la terre et leurs armées rassemblés pour engager le combat contre le Cavalier et son armée. Mais la Bête fut capturée, avec le faux prophète - celui qui accomplit au service de la Bête des prodiges par lesquels il fourvoyait les gens ayant reçu la marque de la Bête et les adorateurs de son image, - on les jeta tous deux, vivants, dans l'étang de feu, de soufre embrasé. (Ap 19,19-20).

Car lui-même, le Seigneur, au signal donné par la voix de l'archange et la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts qui sont dans le Christ ressusciteront en premier lieu ; après quoi nous, les vivants, nous qui serons encore là, nous serons réunis à eux et emportés sur des nuées pour rencontrer le Seigneur dans les airs. Ainsi nous serons avec le Seigneur toujours. (1 Thess 4,16-17).

Où en sommes-nous aujourd'hui?

Comment ces différents signes peuvent-ils être comparés avec la situation du monde aujourd'hui? Il est intéressant de noter qu'au moins sept de ces douze signes sont soient partiellement, soient entièrement accomplis:

(1) Le vingtième siècle a été le théâtre des guerres les plus meurtrières de l'histoire de l'humanité, et avec en particulier la montée du jihad dans le monde, et il ne semble pas que le nombre de conflits va en diminuant. Ces dernières décennies ont vu aussi se produire un nombre grandissant et anormal de catastrophes naturelles (tremblement de terre, tsunamis, cyclones, inondations);

(2) La persécution des chrétiens a atteint des sommets au vingtième siècle et continue à augmenter au vingt et unième siècle, particulièrement dans les pays musulmans;

(3) Depuis deux siècles, nous avons été témoins d'une grande apostasie dans ce qui était auparavant le monde chrétien: de nombreux peuples et nations qui affirmaient être chrétiens ont abandonné leur foi et sont devenus très largement athées/agnostiques. De nombreuses églises sont vides; d'autres églises affirmant être chrétiennes ont abandonné les doctrines fondamentales de la foi chrétienne ou ont conservé juste la forme extérieure de la foi, sans réel contenu.

(4) Pendant les quarantes dernières années nous avons constaté une décadence morale choquante. Ce qui était considéré à une époque comme une abomination morale est vu maintenant comme normal et parfois même bon (par ex. la promiscuité sexuelle, la pornographie, l'homosexualité, l'avortement, la violence des adolescents)

(5) Le monde est devenu un "supermarché du religieux" saturé d'innombrables nouvelles sectes religieuses, de gourous et de faux prophètes qui proposent de résoudre les problèmes des gens; la spiritualité du Nouvel Age et le relativisme sont à présent les idéologies dominantes, et il y a une terrible confusion religieuse dans le monde.

(6) L'évangile, cependant, a virtuellement atteint les extrémités de la terre dans le siècle passé. Bien que de nombreux peuples restent à être évangélisés, on peut trouver des chrétiens dans la plupart des pays et sur tous les continents.

(7) Pendant les cent dernières années, une grande partie du peuple juif est retournée d'un long exil vers la terre d'Israël.

En plus de cela, trois des quatre autres signes sont soit en train de s'accomplir, soit peuvent se réaliser dans un futur proche:

(8) Pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, les avances technologiques modernes dans les domaines du transport et de la communication, ainsi que la globalisation de l'économie et des systèmes politiques laissent entrevoir la possiblité réelle d'un dirigeant mondial. Avec l'apostasie du monde chrétien, son déclin moral et le fait que de plus en plus de dirigeants politiques sont hostiles au christianisme, il n'est pas inimaginable d'imaginer l'émergence d'un dirigeant mondial qui pourrait mettre en place une persécution globale des chrétiens.

(9) L'Antisémitisme est de nouveau à la hausse, ainsi que l'hostilité irrationnelle envers l'état d'Israël, non seulement de la part du monde arabe musulman, mais aussi de la part des nations occidentales. L'existence d'Israël a été menacée depuis sa fondation en 1948, et aujourd'hui la menace est encore plus grave. Plusieurs groupes ou même pays voisins d'Israël appellent clairement et sans honte à la destruction de l'état juif.

(10) Avec l'essor rapide du Judaïsme messianique ces trente dernières années, nous sommes face à la première communauté à grande échelle de Juifs croyant en Jésus depuis les premiers siècles de l'Église. Est-ce que c'est un premier signe du salut d'Israël qui viendra?

(11) L'indifférence morale et religieuse, l'apathie et le relativisme sont généralisés. Les pays occidentaux, en particulier, sont de plus en plus assujettis à une culture matérialiste, hédoniste et d'auto-gratification qui n'accorde pas de place à Dieu. 

L'Antéchrist

Antichrist Peut être le point clé à considérer est le numéro 8 - ce personnage mystérieux de l'antéchrist. Comme nous l'avons vu plus haut, le Catéchisme nous dit que cet homme orchestrera une "imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l'apostasie de la vérité." L'antéchrist n'apparaîtra pas comme un homme effrayant, méchant et avec des cornes. Au contraire, il sera certainement une personne charismatique qui proposera des solutions séduisantes aux plus grands problèmes qu'affronte l'humanité, tels que les divisions et les guerres, le terrorisme, la pauvreté ou les dommages faits à l'environnement. Avec tous les conflits, les peurs et l'insécurité qui s'étendent de par le monde, les gens seront tellement fatigués de tous ces troubles qu'ils désireront un dirigeant - quel qu'il soit - qui restaurera la paix, l'ordre et la sécurité. Il se fera probablement l'avocat d'une religion ou d'une philosophie universaliste et dissolue qui unira tous les peuples "au delà des crédos et des dogmes." Ce sera la reconstruction moderne de la tour de Babel où l'homme proclamera de nouveau: "Allons ! Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet pénètre les cieux ! Faisons-nous un nom !" (Gn 11,4) et où l'homme cherchera à actualiser la tentation originelle dans laquelle "Par la séduction du diable, il a voulu "être comme Dieu" (cf. Gn 3,5), mais "sans Dieu, et avant Dieu, et non pas selon Dieu" (CCC 398).

Le Catéchisme explique plus loin que le règne de l'Antéchrist sera celui "d'un pseudo-messianisme où l'homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son Messie venu dans la chair" (CCC 675). Comme le Christ l'avait lui-même prévenu: "Je viens au nom de mon Père et vous ne m'accueillez pas; qu'un autre vienne en son propre nom, celui-là, vous l'accueillerez." (Jn 5,43). En d'autres mots, le "mystère d'iniquité" se manifeste lorsque l'homme cherche fièrement à "réparer le monde" à sa façon, tout en laissant Dieu et Sa révélation de côté:

Cette imposture anti-christique se dessine déjà dans le monde chaque fois que l'on prétend accomplir dans l'histoire l'espérance messianique qui ne peut s'achever qu'au-delà d'elle à travers le jugement eschatologique: même sous sa forme mitigée, l'Eglise a rejeté cette falsification du Royaume à venir sous le nom de millénarisme, surtout sous la forme politique d'un messianisme sécularisé. (CCC 676)

Bien que toute tentative d'améliorer la condition humaine est en elle-même légitime et bonne, les Écritures et les enseignements de l'Église sont clairs: aucun ne pourra "réparer le monde" par lui-même tout en restant autonome par rapport à Dieu. De même le royaume de Dieu ne sera pas accompli "par un triomphe historique de l'Eglise (cf. Ap 13,8) selon un progrès ascendant mais par une victoire de Dieu sur le déchaînement ultime du mal (cf. Ap 20,7-10) ," c'est-à-dire le dernier jugement (CCC 677). Ces paroles devraient nous inciter à demeurer humbles et prudents lorsque nous considérons les efforts des hommes politiques qui cherchent à apporter la paix au Moyen Orient: est-ce que les solutions qu'ils proposent laissent la place à Dieu et Sa révélation, ou bien sont-elles simplement des solutions de surface "au prix de l'apostasie de la vérité"?

L'Antéchrist de Soloviev

Dans son livre Jésus de Nazareth, le pape Benoit XVI mentionne une fascinante histoire courte sur l'antéchrist par l'écrivain russe Vladimir Soloviev (1850-1900). Le Cardinal Giacomo Biffi, qui a prêché en 2007 une méditation de carême au pape et aux membres de la Curie Romaine sur le sujet de l'antéchrist de Soloviev, relève que

l'Antéchrist sera, selon Soloviev un "spiritualiste convaincu", un admirable philantropiste, un pacifiste engagé et actif, un végétarien pratiquant et un défenseur déterminé des droits des animaux. Il ne sera pas hostile "en principe" au Christ. En fait, il appréciera l'enseignement du Christ. Mais il rejettera le fait que l'enseignement du Christ est unique, et il niera que le Christ est ressuscité et vivant aujourd'hui. (Cardinal Giacomo Biffi)

L'Antéchrist de Soloviev écrit un livre intitulé Le chemin vers la paix et bien-être mondial, qui est acclamé par tous. La fraternité des francs-maçons l'élit "Président à vie des États-Unis d'Europe," et il rassemble un concile œcuménique à Jérusalem où il offre aux chrétiens tout ce qu'ils désirent - excepté le Christ lui-même. La grande majorité des chrétiens acceptera cette tromperie et se soumettra à son autorité, à part un petit groupe de catholiques, d'orthodoxes et de protestants qui lui résisteront et lui diront: "Tu nous donne tout, excepté ce qui nous intéresse, Jésus Christ." Leur résistance, bien entendu, provoque une persécution féroce contre eux. (Court Récit sur l'Antéchrist, Vladimir Soloviev 1900)

Le peuple juif et l'Antéchrist

Une question est particulièrement énigmatique : qu'est-ce que les juifs penseront de l'antéchrist? Comme à l'époque de Jésus, le courant majoritaire du judaïsme est toujours dans l'attente d'un Messie purement humain qui rachètera politiquement Israël et rétablira un royaume terrestre évoquant la monarchie de David et de Salomon. C'est à cause de cette vision que la plupart des juifs ont rejeté et continue à rejeter la divinité et la mort expiatrice de Jésus, malgré les nombreux éléments de la tradition juive qui indiquent la divinité d'un Messie souffrant. De ce fait , il est possible que le peuple juif accepte initialement la tromperie de l'antéchrist et croie qu'il est le Messie attendu. Cependant, comme nous l'avons vu, les juifs reconnaîtront le Christ avant Son retour, ils verront (il faut l'espérer) finalement clair à propos de la tromperie de l'antéchrist et l'abandonneront, probablement au prix d'une terrible persécution. Ce qui est intéressant, c'est que Soloviev spécule la même chose:

Lorsque [l'Antéchrist] transfera sa résidence à Jérusalem, en faisait courir secrètement parmi les juifs la rumeur que son objectif principal était d'établir la domination d'Israël sur le monde entier, les juifs l'acclamèrent comme leur Messie, et leur exultation et leur dévotion à son égards ne connurent pas de limites. Et ils se levèrent alors, pleins de colère et assoiffés de vengeance... Vous voyez, les juifs, qui considéraient l'Empereur comme un vrai Israélite de sang, découvrirent de façon inattendue qu'il n'était même pas circoncis. Le même jour tout Jérusalem, et le jour suivant toute la Palestine étaient en armes contre lui. Le dévotion fervente et illimitée au sauveur d'Israël, le Messie promis, laissa la place à une égale haine sans limites de l'habile tricheur, de l'imposteur imprudent. Toute la nation juive se leva d'un seul homme et ses ennemis furent surpris de voir que l'âme d'Israël, en son tréfonds, vivait non pas dans le calcul et les aspirations de Mammon mais par la puissance d'un sentiment très puissant -- l'espérance et la force de sa foi éternelle dans le Messie... 

La paix sur la Terre?

N'allez pas croire que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. Car je suis venu opposer l'homme à son père, la fille à sa mère et la bru à sa belle-mère : on aura pour ennemis les gens de sa famille. (Mt 10,34-36)

En quoi cela est lié à la situation du monde aujourd'hui? Comment devons-nous vivre et comment devons-nous prier? Nous devons bien entendu prier pour la paix, mais nous devons éviter de tomber dans une attente naïve selon laquelle, de quelque façon, les hommes politiques vont réussir à apporter une solution permanente au conflit actuel au Moyen Orient, et permettront à chacun de vivre paisiblement, comme si de rien n'était. Cela me préoccupe lorsque j'entends des chrétiens prier afin que tous "vivent simplement en paix les uns avec les autres." Tout un chacun peut désire bien sûr qu'un tel idéal grandiose se réalise. Mais une telle prière ignore totalement le "mystère d'iniquité" qui est à l'œuvre dans le monde ainsi que l'appel lancé à chaque chrétien à s'engager dans le combat spirituel. Nous devons être attentifs à ne pas oublier les paroles de Paul:

Revêtez l'armure de Dieu, pour pouvoir résister aux manœuvres du diable. Car ce n'est pas contre des adversaires de sang et de chair que nous avons à lutter, mais contre les Principautés, contre les Puissances, contre les Régisseurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits du mal qui habitent les espaces célestes. C'est pour cela qu'il vous faut endosser l'armure de Dieu, afin qu'au jour mauvais vous puissiez résister et, après avoir tout mis en œuvre, rester fermes. (Eph 6,11-13)

Rapture Nous devons aussi nous rappeler les paroles graves du Christ: "Je ne suis pas venu apporter la paix mais l'épée." La foi en Jésus Christ divise. Dans son œuvre classique La Cité de Dieu, saint Augustin expose de façon magistrale l'histoire des deux cités qui coexistent au travers des vicissitudes de l'histoire humaine: "Deux amours ont donc bâti deux cités : l’amour de soi-même jusqu’au mépris de Dieu, celle de la terre, et l’amour de Dieu jusqu’au mépris de soi-même, celle du ciel." (livre 14, ch 28). La cité terrestre se glorifie de sa puissance, celle du ciel de la puissance de Dieu.

Tout autant que nous désirons ardemment et la paix, soyons vigilants pour ne pas suivre de façon enthousiaste celui qui amènera la paix aux hommes comme "une solution apparente à leurs problèmes au prix de l'apostasie de la vérité ". Car cette paix ne sera ni réelle ni durable et ne dissimulera que temporairement des maux encore plus grands qui affligeront ensuite l'humanité. Par contre, la paix pour laquelle nous devons prier est la paix qui vient du Christ, la paix qui réconcilie l'homme avec Dieu et qui ne peut être atteinte que par la conversion personnelle et par l'entrée par la "porte étroite" de la foi, de l'espérance et de la charité, par l'accueil des souffrances du temps présent avec patience et même avec joie, sachant que l'accueil de la croix est la clé pour la vie éternelle. Et pour cela prions avant tout pour la conversion! Prions pour notre propre conversion, pour la conversion des chrétiens et de l'Église, afin que nous soyons plus fidèles au message de l'Évangile. Prions pour la conversion de ceux qui ont abandonné la foi chrétienne, afin qu'ils retournent à la maison du Père. Prions pour la conversion des juifs, des musulmans, des païens, des athées et de tous les peuples, afin qu'ils trouvent le Prince de la Paix qui réconcilie la monde au Père, qu'ils trouvent ainsi la vie éternelle.

Voir aussi:

Le retour du Christ* (PowerPoint)

Après avoir écrit cet article, j'ai trouvé un article très similaire à propos des signes du retour du Christ sur un site chrétien orthodoxe. Bien que les deux articles ont été écrits indépendamment l'un de l'autre, il est intéressant de noter leur convergence.

Aller au haut