Cherchez-vous à évangéliser les juifs pour qu'ils deviennent chrétiens?

Cherchez-vous à évangéliser les juifs pour qu'ils deviennent chrétiens?

C'est une lourde question qui mérite une réponse attentive. D'une part, comme catholiques nous désirons rester fidèles à la mission d'évangélisation de l'Église. D'un autre côté, nous désirons garder en mémoire l'histoire difficile des relations judéo-chrétiennes et avons à cœur de respecter et d'honorer la foi juive.

Les réponses suivantes ne sont pas des positions propres à "Catholiques pour Israël" relatives à  l'évangélisation des juifs, mais la position officielle de l'Église catholique selon les documents du Magistère. Ces réponses se regroupent en sept points:

  1. En tant que catholiques nous croyons évidemment que Jésus de Nazareth est le Messie promis par Dieu à Israël et au peuple juif par Moïse et les prophètes (voir Prophéties Messianiques*, Le Messie dans le Tanakh et Qui dites-vous que Je suis?*): 
    • La mission même du Christ est dirigée vers les juifs. Il a affirmé "Je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues de la maison d'Israël." (Mt 15,24) 
    • La proclamation de l'Église primitive était aussi exclusivement adressée aux juifs. (cf. Ac 2-4; 7)
    • L'apôtre Paul écrit: "Car je ne rougis pas de l'Évangile : il est une force de Dieu pour le salut de tout homme qui croit, du Juif d'abord, puis du Grec." (Rm 1,16)
  2. Bien que la Torah soit donnée par Dieu et qu'elle soit bonne, le Nouveau Testament et l'Église enseignent qu'observer la Torah n'est pas suffisant pour être sauvé. Il est vrai que ceux qui, sans faute de leur part, ne connaissent pas le Christ et son Église mais cherchent Dieu d'un cœur sincère et essaient de faire Sa volonté peuvent être sauvés; cependant, la plénitude des moyens du salut ne se trouvent qu'en Jésus le Messie et  dans l'Église qu'il a fondée (CEC 846-47):
    • "Car il n'y a pas sous le ciel d'autre nom [que celui du Christ] donné aux hommes, par lequel nous devions être sauvés." (Ac 4,12)
    • " L'homme n'est pas justifié par la pratique de la Loi, mais seulement par la foi en Jésus Christ… puisque par la pratique de la Loi personne ne sera justifié." (Ga 2,16)
    • "Je n'annule pas le don de Dieu : car si la justice vient de la Loi, c'est donc que le Christ est mort pour rien." (Ga 2,21)
    • "Quiconque nie le Fils ne possède pas non plus le Père. Qui confesse le Fils possède aussi le Père." (1 Jn 2,23)
    • "L'Église en marche sur la terre est nécessaire au salut. Seul, en effet, le Christ est médiateur et voie de salut: or, il nous devient présent en son Corps qui est l'Église; et en nous enseignant expressément la nécessité de la foi et du Baptême, c'est la nécessité de l'Église elle-même, dans laquelle les hommes entrent par la porte du Baptême, qu'il nous a confirmée en même temps." (CEC 846)
    • "Jésus affirme qu’«il y aura un seul troupeau, un seul pasteur». Église et Judaïsme ne peuvent donc pas être présentés comme deux voies parallèles de salut et l’Église doit témoigner du Christ Rédempteur à tous." (Notes pour une correcte présentation des juifs et du judaïsme dans la prédication et la catéchèse de l'Église catholique I. 7Commission pour les relations religieuses avec le Judaïsme, Vatican, 1985)
  3. L'Église enseigne, par conséquent, que c'est une obligation pour les catholiques de témoigner de l'offre de pardon et de salut du Messie à tous les peuples, juifs et païens. (CEC 849-56). Ne pas agir ainsi serait trahir la volonté du Seigneur et notre propre foi. Déclarer que certains n'ont pas besoin de Jésus pour être sauvés est simplement contraire à la foi catholique.
  4. D'un autre côté, nous sommes conscients de l'histoire troublée des relations judéo-chrétiennes. Nous reconnaissons que les efforts missionnaires des chrétiens envers les juifs ont souvent été marqués par des méthodes inacceptables, irrespectueuses, coercitives et même parfois violentes. Pire encore, de nombreuses personnes se réclamant chrétiennes ont persécutées les juifs de façon abominable tout au long de l'histoire. L'Église aujourd'hui ne se contente pas de condamner de tels actes de violence contre les juifs et de demander humblement pardon pour les péchés de ses fils et de ses filles; elle rejette aussi toute tentative de prosélytisme qui ne respecterait pas la liberté de conscience et la dignité de chaque personne.
  5. L'Église enseigne aussi que "la permanence d’Israël (alors que tant de peuples anciens ont disparu sans laisser de traces) est un fait historique et un signe à interpréter dans le plan de Dieu... Il reste le peuple choisi, «l’olivier franc sur lequel ont été greffés les rameaux de l’olivier sauvage que sont les gentils»" (Notes 25). Par conséquent, il serait une erreur de désirer la conversion des juifs au christianisme et leur assimilation dans l'Église si cela avait pour conséquence la dissolution de leur identité juive. La survie des juifs comme peuple est certainement un signe et un témoignage de la fidélité de Dieu. Si Jésus le Messie les appelle à lui au sein de l'unique Église Catholique qu'il a établie, alors nous devons inviter et accueillir le peuple juif dans l'Eglise; cependant, en même temps, nous devons les encourager à conserver et à chérir leur identité juive, leur héritage, leur traditions et leur observance de la Torah.
  6. A la lumière de ces réflexions, nous ne faisons pas de prosélytisme actif et nous ne cherchons pas à "convertir les juifs au christianisme". Nous somme fidèles à la mission d'évangélisation de l'Eglise en invitant tous les peuples, juifs et païens, à entrer dans une communion vivante avec Yeshua le Messie et recevoir le pardon, le salut et la vie éternelle. Cette invitation se fait à travers la publication d'articles sur notre site internet dans lesquels nous présentons les raisons pour lesquelles la vie en abondance se trouve en Yeshua et dans Son Église. Mais nous ne n'organisons pas d'activités ni de campagnes missionnaires.
  7. En résumé: OUI nous croyons comme tous les chrétiens que Jésus de Nazareth est le Messie d'Israël qui avait été promis et OUI avec amour, il appelle à lui son peuple, le peuple juif; mais NON, nous ne sommes pas activement engagés dans le prosélytisme pour "convertir les juifs au christianisme," et nous voyons favorablement les juifs baptisés qui voudraient continuer à vivre une vie d'observance de la Torah, imitant ainsi les premiers chrétiens qui étaient tous juifs et qui ne considéraient pas leur foi en Jésus comme une rupture avec leur héritage juif